En coulisses

Nous avons déniché de petits ateliers familiaux qui fabriquent pour les marques haut de gamme. Ils ont accepté de produire en petites séries exclusives les pièces de notre collection. Nous avons eu l’opportunité de visiter leurs ateliers. Exceptionnellement, ils nous ont donné l’autorisation de vous montrer les coulisses de la fabrication, suivez le guide !


1. Les bretelles

a. La recherche ?

Après une quête longue et infructueuse en France pour trouver un partenaire, nous avons décidé d’étendre nos recherches. De manière logique, nous nous sommes tournés vers l’Outre-manche : là où cet accessoire a été inventé. Nous avons alors été séduits par le savoir-faire et la qualité du travail de nos confrères anglais.



b. La rencontre ?

Durant plusieurs heures, il nous aura fallu sillonner les routes vallonnées de la campagne anglaise (conduite à gauche s’il vous plaît !), avant d’arriver dans ce charmant petit village aux toits de chaume.

Village de notre maroquinier anglais


c. Les hommes, les femmes ?

Le déjeuner partagé avec l’équipe de l’atelier aura vite permis de comprendre la culture de cette petite entreprise familiale. Au lendemain de la guerre, en 1946, le fondateur crée son entreprise spécialisée en petite maroquinerie. Fort de son expertise et de la qualité de ses produits, celui-ci n’aura de cesse de grandir. Aujourd’hui on compte 60 employés dans l’atelier qui a su néanmoins conserver une dimension humaine.

Travail manuel du cuir


d. La matière première ?

Lorsque vous arrivez dans l’atelier, ce qui vous frappe en premier c’est cette authentique odeur de cuir. Celui-ci est issu d’un tannage végétal réalisé en Italie. Ce traitement respecte l’environnement et permet au cuir d’acquérir une belle patine au cours des années, gage d’authenticité.

Peaux tannées et découpées



e. Le produit ?

Origine

Fabriqué à la main

en Angleterre

Composition

Cuir pleine fleur

tannage végétale

Couleurs

Marine, noire, bordeaux

Genre

Unisexe

Saison

Intemporelle

Prix

69€



f. Les coûts ?

Les coulisses des bretelles

Nous vendons exclusivement en ligne pour éviter la marge d’une boutique physique. Nous travaillons directement avec nos fabricants, sans intermédiaire. Ce modèle nous permet de rendre accessible le haut de gamme normalement réservé aux marques prestigieuses.



2. La ceinture

a. La recherche ?

Notre expert maroquinier anglais nous avait déjà séduits par ses talents dans la fabrication de bretelles haut de gamme. Le savoir-faire et les matières premières étant largement similaires, il s’est trouvé être aussi un expert en fabrication de ceintures. Nous lui avons logiquement confié la confection de nos ceintures.

b. La rencontre ?

Durant plusieurs heures, il nous aura fallu sillonner les routes vallonnées de la campagne anglaise en voiture (grâce à une conduite à gauche parfois périlleuse), avant d’arriver dans ce petit village aux toits de chaume d’un charme fou.

Village de notre maroquinier anglais



c. Les hommes, les femmes ?

Le déjeuner partagé avec l’équipe de l’atelier aura vite permis de comprendre la culture de cette petite entreprise familiale. Au lendemain de la guerre, en 1946 le fondateur crée son atelier spécialisé en petite maroquinerie. Fort de son expertise et de la qualité de ses produits, celui-ci n’aura de cesse de grandir. Aujourd’hui on compte 60 employés dans l’atelier qui a su néanmoins conserver une dimension humaine.

Vernissage manuel de la ceinture



d. La matière première ?

Lorsque vous arrivez dans l’atelier, ce qui vous frappe en premier c’est cette authentique odeur de cuir. Celui-ci est issu d’un tannage végétal réalisé en Italie. Ce traitement respecte l’environnement et permet au cuir d’acquérir une belle patine au cours des années, gage d’authenticité. 

Peaux tannées et découpées



e. Le produit

Origine

Fabriquées à la main en Angleterre

Composition

Cuir pleine fleur

tannage végétale

Couleurs

Noire, marron

Genre

Masculin

Saison

Intemporelle

Prix

69€


f. Les coûts ?

Les coulisses d'une ceinture

Nous vendons exclusivement en ligne pour éviter la marge d’une boutique physique. Nous travaillons directement avec nos fabricants, sans intermédiaire. Ce modèle nous permet de rendre accessible le haut de gamme normalement réservé aux marques prestigieuses.



3. Le foulard

a. La recherche ?

Les quelques grandes maisons françaises de tissage sont difficiles à approcher pour une jeune marque avec de petits volumes. Il faut parfois se fier à son instinct, se laisser porter par le bouche-à-oreille. C’est par le plus grand des hasards, au cours d’une discussion dans un show-room parisien que nous a été présenté l’atelier bavarois qui fabrique aujourd’hui nos foulards.


b. La rencontre ?

Entre les puissantes berlines allemandes et les prairies verdoyantes de Bavière, c’est dans les profondeurs de l’Allemagne que nous sommes allés rencontrer notre fabricant de foulards.

Vache dans un pré de Bavière

c. Les hommes, les femmes ?

Un accueil très chaleureux dans un français parfait fut suivi d’une visite spectaculaire des ateliers. Les préjugés sur la prétendue rigidité des allemands ont vite volé en éclats. Le bruit rythmé des métiers à tisser oblige à crier pour poser des questions sur la fabrication. Les réponses sont précises et toujours chaleureuses. Les deux jours passés avec l’équipe permettent de mesurer la dimension humaine de cette entreprise. Au détour, d’un couloir nous croisons le propriétaire, qui vient saluer ses employés comme tous les matins. Malgré son succès dû à la qualité de ses produits, cette entreprise familiale s’efforce depuis 3 générations de préserver son savoir-faire et son authenticité, piliers de son identité inimitable.

Contrôle des métiers à tisser dans la bonne humeur



d. La matière première ?

Le secret d’une écharpe légère de qualité réside en bonne partie dans sa composition. Nous avons choisi de travailler avec de la laine vierge. Celle-ci est issue de la première tonte du mouton. Elle présente une concentration supérieure en lanoline. Cela lui confère des vertus à la fois isolantes et permettent au tissu de mieux respirer. Cette laine a été couplée à de la viscose végétale pour offrir une meilleure résistance et un toucher délicat. La légère brillance de la viscose confère à la pièce une élégance incomparable.

Bobines de laine

e. Le produit



Origine

Fabriqué en

Allemagne

Composition

50% laine vierge

50% viscose végétale

Couleurs

Anthracite, marine, bordeaux

Genre

Unisexe

Saison

Intemporelle

Prix

69€


f. Les coûts ?

Les coulisses d'une étole

Nous vendons exclusivement en ligne pour éviter la marge d’une boutique physique. Nous travaillons directement avec nos fabricants, sans intermédiaire. Ce modèle nous permet de rendre accessible le haut de gamme normalement réservé aux marques prestigieuses.



4. Les chaussettes

a. La recherche ?

Ayant eu vent de la survie de certains artisans chaussetiers français face à la vague de la délocalisation, nous avons cherché à faire fabriquer nos chaussettes en France.  Non sans mal, nous avons déniché une des dernières bonneteries (fabricant de chaussettes) françaises, installée au milieu des pâturages, dans la quiétude du limousin. Celle-ci nous a été recommandée pour son expertise historique dans le tricotage de chaussettes.


L'atelier de tricotage de notre fabricant en 1950

b. La rencontre ?

L’immeuble blanc aux lignes sobres ne laisse pas imaginer le trésor de savoir-faire que recèle cette bonneterie. L’entreprise a su évoluer avec son époque. Même si la fabrication est en partie automatisée, l’humain garde une place essentielle dans les tâches de vérification, de couture et de contrôle de qualité. Les 34 personnes qui travaillent dans cet atelier apportent toute la valeur ajoutée à la confection de ces chaussettes haut de gamme.

c. Les hommes, les femmes ?

La responsable commerciale a travaillé plus de 10 ans à la fabrication. Elle connaît l’atelier de tricotage dans les moindres détails. Cette bonneterie est un fleuron de la région dont les habitants aux alentours vous parlent avec une lueur de fierté dans les yeux. Ce bijou de savoir-faire a pris racine dans un petit village du limousin il y a maintenant 3 générations. Son propriétaire développe cette entreprise familiale déjà florissante en conservant les valeurs d’honnêteté et d’humanisme qui l’ont portée jusque-là.

Machine de tricotage



d. La matière première ?

Le fil de coton utilisé pour la fabrication de nos chaussettes a été traité et teint en Italie. Ce coton haut de gamme certifié sans substance nocives (OEKO-TEX) a été récolté et filé dans un pays au savoir-faire indiscutable dans le domaine : en Inde. Le fil de coton a été mercerisé, c’est-à-dire traité au gaz. Ceci lui confère cet aspect brillant et raffiné ainsi que cet résistance accrue. L’ajout de polyamide couplé avec de l’élasthanne dans le bandeau supérieur est nécessaire à une bonne tenue de la chaussette. Le maillage réalisé utilise une jauge 14. Cela signifie que 14 point d’aiguille sont nécessaires pour le tricotage d’un pouce de matière (unité anglaise : 1 pouce = 2.54cm).

Bobines marines, bordeaux et réglisse utilisées pour notre collection

e. Le produit




Origine

Fabriqué en France

Composition

80% coton mercerisé 17% polyamide 3% élasthane

Couleurs

Réglisse, marine,

bordeaux

Genre

Masculin

Saison

Intemporelle

Prix

15€


f. Les coûts ?

Les coulisses d'une paire de mi-bas

Nous vendons exclusivement en ligne pour éviter la marge d’une boutique physique. Nous travaillons directement avec nos fabricants, sans intermédiaire. Ce modèle nous permet de rendre accessible le haut de gamme normalement réservé aux marques prestigieuses.


Accept En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies (En savoir plus).